Corrida de Château-Gontier 2018 : une mise …AMOR… savamment orchestrée (par Bats)

Après le bagne de Cayenne, connaissiez-vous la hargne de la Mayenne ?

Ce sont près de 1 920 inscrits pour pas moins de 1 792 arrivants qui s’étaient donné rendez-vous sur les grands boulevards de la sous-préfecture de la Mayenne, baignée par la rivière éponyme ! La CORRIDA de Château-Gontier est une véritable institution chaque dernier dimanche de l’année et cela fait 33 ANS que ça dure… Celle de la Beaujoire ferait presque pâle figure, en terme de fréquentation ! 

Les résultats, c’est ICI !


 

Étais-je le dernier des Moïcans cjaciens à m’aligner, ce dimanche 30 décembre à 15h15, sur une compétition dans cette riche année 2018 ??? La question reste entière… Qui dit mieux ?

Cette épreuve athlétique est caractérisée par des faux-plats montants, des virages à 90 degrés, des chicanes casse-pattes… Bref, difficile d’installer un rythme durable et sécurisant, mais impossible de s’endormir non plus… Les relances, j’aime plutôt ça !

N’étant jamais passé sous la barre des 40 minutes dans mon fief lycéen, je m’étais assigné ce 1er objectif pour préparer au mieux mon réveillon !!! Objectif atteint avec un chrono de 39’17 » et une place de 163° au scratch à la clé…sans avoir le sentiment de devoir puiser outre mesure dans mes réserves de Noël !!!

Pour espérer faire un TOP 100 sur cette course, il fallait tabler sur un temps inférieur à 37’39 »… C’est dire le niveau général de cette épreuve hautement convoitée par les clubs mayennais, sarthois et angevins ! Cette édition revient à un pensionnaire du club organisateur (l’UPAC) : Corentin MOREL s’adjuge la course-phare en 31’55 »…

Chez les féminines, c’est Isabelle RONGERE qui s’impose en 37’43 » devant Cindy ROBERT en 38’47 »… Deux demoiselles qui m’ont clairement damé le pion !

A l’instar des participants, les spectateurs étaient aussi venus en nombre !!! Stimulant, plaisant, Grisant !

A présent, plus question de chrono, place au Réveillon et aux 12 coups de bâton…euh…de minuit !!!

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *