Actus

Craon Natur’Halles !!! – par BAPTISTE

En vacances dans mon fief mayennais, j’en ai profité pour épingler une course locale à mon palmarès !!!
Ce dimanche 29 octobre, dans la patrie du philosophe, injustement méconnu, des Lumières : Volneyk, la ville de Craon organisait la 7ème édition de sa course-Nature ! Au programme, un parcours de 34 km (63 arrivants), un autre de 14 km (218 à l’arrivée) et une course duo enfant/parent de quelques hectomètres… J’ai raisonnablement opté pour l’épreuve intermédiaire !
Vivre les journées du patrimoine à la sauce sportive, ça a du BON !!!ne Toutes les fiertés craonnaises ont été déclinées, voire sublimées par ce parcours : les halles médiévales pour le départ et l’arrivée, le plan d’eau du Mûrier pour étaler le peloton, les vergers presque pas pollués d pour le ravito à volonté, le fameux hippodrome de la Touche (dont la réputation n’échappera pas aux turfistes invétérés que vous êtes), la ligne de chemin de fer réaménagée, les bords de l’Oudon humides et escarpés et ultime joyau local : les jardins du château du XVIII° !!! Bref, on en a pris plein les yeux et plein les jambes… Moi, un brin chauvin et subjectif… NON !?! sss

Trêve de blablas, des résultats ICI Trêve de propos, voici les photos : LA

PS : Pour la petite histoire, je me classe 19° au scratch…au nez et à la barbe s de la première féminine !!! k

Enregistrer

Enregistrer

41 ième corrida de Guérande

Venez participer à la 41ème corrida pédestre de Guérande le 5 novembre. Sillonnez les ruelles escarpées et découvrez la cité médiévale entourée de ses remparts d’une autre manière.

Cette très belle épreuve organisée par le PGAC (section de l’ACL44) vous attend nombreux…

RDV sur BIBCHIP.FR pour tous les renseignements et inscriptions…

Enregistrer

Enregistrer

Initiation perche au Val Saint Martin

Aujourd’hui, le 21 octobre 2017, 16 athlètes de l’ACL se sont retrouvés au stade Christophe Ruer à Pornic pour une initiation perche.

Tout les niveaux était présents, du débutant n’ayant jamais touché une perche jusqu’au perchiste capable de sauter 4m48.
Et oui Nicolas Valentin, perchiste venant de la section du CJAC, a assuré cette initiation et qui malgré les conditions météorologiques pas vraiment optimales (un vent fort et des petites averses), nous a fait un petit saut à élan très réduit autour des 3 mètres.
 
Tout les athlètes présents ont tous fait des progrès et on réussi à manier des perches allant jusqu’à 3 voir 4 mètres de long !! De plus, certains comme Tom et Gabin ont montré leurs talents en réalisant plusieurs sauts d’entraînements au dessus des 2m50.
 
Des parents venant d’un peu partout (jusqu’à la section de l’ESCO Missillac) ont pu voir leurs petit(e)s champion(ne)s sauter. Qui sait ? Un jour peut-être ces athlètes seront capable de sauter bien plus haut ?
 
 
Pour résumer, ce fut une belle matinée, avec des athlètes sérieux et à l’écoute des conseils de Nicolas. Une prochaine journée initiation est prévue le 28 octobre de 10h à 12h toujours au stade de Pornic, en espérant avoir autant de monde qu’aujourd’hui.
Corentin Bacconnais — Reporter en herbe du CJAC

Enregistrer

Enregistrer

La diagonale des fous par Phil

Bonjour toutes et tous,
 
Un petit récit de ma petite balade dans les sentiers de La Réunion!!!!
 
 
J + 2 Grand Raid!!!!
Ce 25èm Grand Raid s’est clôturé par un magnifique feu d’artifice et je viens remercier toutes les personnes qui m’ont soutenu, encouragé sur cette Diagonale des Fous.
Merci à ma famille qui l’a suivi depuis la métropole, mes amis de métropoles, mes amis de courses sur routes, mes amis de mes anciens clubs.
Merci à mon club d’aujourd’hui « Raiders 2000 », au bureau qui fait un travail de ouf pour l’organisation, la logistique, aux bénévoles présents sur les 165kms, ils sont à nos petits soins pour nous porter vers la délivrance.
Merci aux coachs Ronan, Anatole qui m’ont fait travailler mes abdos (surtout en rigolades!!!!Lol)
Merci les Gazelles et les Cabris des Raiders 2000 pour vos encouragements tout le long de cette Diagonale.
Merci Patricia pour le suivi de course, les messages que tu as envoyé à ma famille et amis.
Merci les filles pour cette belle arrivée à La Redoute, un grand moment!!!
Merci aux traileuses et traileurs de La Réunion.
Un GRAND GRAND Merci à mon coach Eric LACROIX qui me suis depuis deux ans, il m’a fait progresser, il m’a préparé pour être un finisher. L’objectif est atteint car j’ai fini cette Diagonale de Fous mais il y a un petit goût amertume car j’ai zappé une chose importante dans un Ultra Trail à moment clé de la course (il faut être patient et savoir se faire mal, violence pour passer au-delà de ses limites) et pourtant on en a parlé assez avec Eric, j’aurai aimé lui apporter un bonus chrono, place au scratch!!!
Pour finir, un grand merci à mes amis Marie et Hervé qui ont fait mon assistance perso à partir de Sans Souci, ils ont eu beaucoup de patience, ils avaient pas mal d’avance sur l’horaire eux!!!Lol
Je vais vous raconter mon Ultra car il faut quand même le faire!!!
Départ de St Pierre dans une ambiance de FOU, incroyable de voir tous ses spectateurs pendant les 6kms de front mer, je me trouve derrière Stéphane Brogniard, à côté Andréa Huser cool!!! et bizarrement au bout de 3kms il y a un gars à côté de moi qui fait de très grande foulées, c’est Jim Walmsley, je me dis « mais qu’est ce qu’il fait là!!! » On quitte St Pierre et s’est parti pour les champs de cannes et les sentiers, à Notre de la Paix je me retrouve au ravito avec Andréa User et là je me je suis dit « tu es trop rapide » après je ne l’ai pas revu!!! Après le ravito du parking Nez de Bœuf je suis les frontales et nous sommes une vingtaine à avoir raté la rubalise qui va sur Piton Textor, 10′ perdu, j’ai su après que Sébastien Camus a perdu 20′ au même endroit, pas terrible pour un favori. Tout le long du parcours on se trouve très souvent avec les mêmes personnes et je suis bizarrement avec Jean Will Smith (finisher en 32h40) avec qui j’ai couru le Royal Raid. A Mare à Boue je suis dans mon temps prévu et tout se passe bien, pas de boue à Mare à Boue, pour une fois c’est cool. Après une descente cool de Kerveguen j’arrive à Cilaos toujours dans les chronos, un super ravito pour attaquer le Taïbit, merci Patricia pour les photos, je lui souhaite une bonne course pour le Trail du Bourbon mais malheureusement vous connaissez la suite (courage Patricia, tu vas revenir plus forte, tu es une guerrière). Il est 8h et il fait très très chaud pour franchir le Taïbit, descente du Taïbit et là surprise, je croise Anita qui à un Gîte à Grand Place les Hauts pour ceux qui connaissent, ensuite Marla, la Plaine des Tamarins je suis avec Mico Clain (finisher en 30h59), Col des bœufs tout est nickel, à Sentier Scout je demande un massage mais les cuisses sont très bien. Et c’est parti pour retrouver le cirque de Mafate, descente de Sentier Scout, Ilet à Bourse, Grand Place école et c’est le moment ou la machine n’a plus de jus, je marche pourtant comme les autres. Je suis proche du gîte du « Cœur de Mafate » et je me dis « je vais dire bonjour à Virginie et Nicolas car je trouve leur gîte magnifique ». Et non je continue, arrive Roche Ancrée, je fais la descente tranquillou, en bas je m’allonge dans la ravine pour me rafraichir pour attaquer la montée de Roche Plate. Dans la montée la fatigue est là, Marcelle Puy (finisher en 30h58) Jean Will Smith passent devant moi et je sais que je ne les reverrais pas. Je décide de me reposer à Roche Plate, faire une pause, une bonne pause, une longue pause, il est 17h25 et je pense même à passer la nuit, ne me demandez pas pourquoi, je ne sais pas, il semblerait que j’ai voulu rester dans ma zone de confort!!! Je vois les heures passer car je ne dors même pas, dans la tente j’entends les traileurs qui demandent à être réveillés dans 20′, 30′, 45′, maxi 1h et moi je suis toujours allongé. J’ai des messages d’Hervé (assistant) qui se demande ce que je fais, si il faut me réveiller… A 22h je me dis  » à minuit tu repars car il faut finir cette Diagonae et éviter de faire le Chemin des Anglais sous le soleil ». A minuit je mets donc mes chaussures, je prends un bon ravito et à 00h25 je repars, hé oui je suis resté 7h à Roche Plate. Qu’est ce qui s’est passé à Roche Plate pendant 7h, comme on dit ici,  » ce qui se passe dans Mafate reste à Mafate!!!lol. J’ai entendu dire que Roche Plate va désormais s’appeler « Ilet à repos ou Ilet à Philippe ». Je suis donc reparti pour une 2èm course,  la montée du Maïdo, la descente de Sans Souci avec une très bonne allure (normal 7h de repos) pour retrouver Marie, Hervé le poste de Raiders, je prends une bonne douche et c’est reparti pour le Sentier de bord, Ratineau, Kaala et je cours, je cours vers La Possession. Sophie est là et m’accompagne jusqu’au ravito de La Possession, un petit moment de détente très agréable, j’apprends malheureusement que Patricia est out à Bélouve, entorse. C’est terrible car on avait prévu de la suivre et de finir avec elle à La Redoute. Je continue vers La Grande Chaloupe, je fais une remontée au classement (7h de repos ça aide), les traileurs sont au ralenti dans la montée vers St Bernard, le Colorado. Au Colorado, juste le pointage, pas de ravito, dans la descente je suis avec Serge (venu du Pays Basque), on décide de faire la descente ensemble. Arrive le pont Vinh San, je mets mon tee shirt GR pour l’entrée dans le stade et là grand moment, je suis accompagné des amies pour franchir la ligne d’arrivée main dans la main.
Yessssssss!!!!! je suis finisher de La Diagonale des Fous 2017 en 37h49’33 »
MERCI A VOUS!!!!
BRAVO aux Gazelles et Cabris des Raiders 2000 qui sont finisher sur l’une des courses du Grand Raid.
Pour ceux qui n’ont pas pu finir, ce n’est pas un échec, la blessure, les pépins physiques, de santé, le ras le bol font parti du l’Ultra. Ne vous inquiétez pas car le Grand Raid 2018 est pour vous!!!
 
Bien à vous
 
Biz

 

Enregistrer

Enregistrer

Journée portes ouvertes

Encore une fois ce fût un excellent moment de convivialité et de découverte de l’activité de notre club. Un grand nombre d’enfants ont répondu présents à l’invitation de leurs copains pour participer à la Porte Ouverte de vendredi.k
Divers ateliers avaient été préparé par les entraineurs suivant les catégories et chacun a pût s’essayer au saut en longueur, perche, lancer, courses, haies et divers petits jeux pour les plus petits. Un goûter a clôturé cette soirée.
Une quarantaine d’ Eveils et Poussins et une trentaine de benjamins, minimes se sont pré-inscrits pour la saison prochaine.
Merci à tous les entraineurs, aux parents pour leur coup de main tout au long de l’année, aux quelques licenciés qui répondent toujours présents lors d’organisation des compétitions.
Merci pour les encouragements et félicitations que nous recevons régulièrement, et aux athlètes pour leurs diverses performances tout au long de cette année passée.
RDV en septembre, bonnes vacances à tous.l

Foulées Saint-Sébastien 2017

Foulées de St Sébastien, dimanche 2 avril: une belle reprise pour Romain MOUCHET qui termine sur le 10km 8ème en 32’54 » et belle perf pour Yohan MALEK 15ème en 33’28 ».
Les autres résultats du 10km (668 participants) :
68ème en 35’59 » HOUIZOT Rémy
115ème en 37’33 » PIPAUD Antoine
211ème en 40’49 » GODEFROY Christian
278ème en 43’02 » BAILLY Thibault
388ème 46’15 » PATRON Gilles
559ème 53’51 » MELLERIN Cindy
Les Résultats du 5km (80 participants) :
35ème en 23’11 » MASSON-GODEFROY Hyacinthe

Trail de l’Aber Wrac’h

TRAIL DE L’ABER WRAC’H par Sylvain Reculeau : »Dimanche matin » , nous étions 3 membres du CJAC , Anne Solène, Delphine et moi même, à s’aligner au départ de l’extrême Trail de l’Aber Wrach (55KM avec 1100 m+).
La météo très estivale de la veille (25°c) nous avait fait opter pour une tenue plutôt légère et de la crème solaire.
Mais bien sur (tradition bretonne oblige) le départ le lendemain à 8 h s’est fait à la fraiche sous un ciel menaçant et même un petit crachin (très fugace).
Après les dernières consignes de course données par les organisateurs nous nous sommes élancés d’une petite presqu’ile au nord de Guisseny afin de rejoindre à marée basse le sentier côtier. Les 20 premiers KM sont « plutôt »agréables avec une succession de plages et de criques à traverser à marée basse ( sable, algues ou vase…)+ remontée par les rochers (plus au moins glissants…). Nous passons même à proximité du phare de la Vierge mais pas trop le temps de l’admirer car la seconde partie du trail arrive avec l’entrée dans l’aber…
Si vous aimez courir sur des cailloux à la fois pointus glissants et souvent entourés de vase et d’algues cette partie du Trail est pour vous.
Cette portion dure environ 10 km et il faut avoir le sens de l’équilibre et de très bonnes chevilles!!!
Après la traversée d’un pont métallique nous arrivons au niveau du château de Kerouarz au 31 km.
Les choses difficiles commencent car 90% du dénivelé se trouve sur les 24 derniers km.
Nous finissons par quitter l’aber pour attaquer un véritable terrain de BMX avec une succession de patates en foret. Il faut aimer la relance car sur ce parcours de l’Aber Wrach elle est constante. A noter que le tracé à travers la forêt est magnifique et que heureusement que le terrain n’était pas aussi gras que l’année dernière.
Bien sur les organisateurs nous font passer dans le « tunnel of love »…une sorte de tunnel en pierre de 50m qui se prend en montée, à 4 pattes, avec de l’eau bien froide qui coule à l’intérieur. Je me suis d’ailleurs bien râpé le dos et les genoux dedans smiley moqueur
Plus loin il nous font passer sous un pont à l’aide d’une corde les pieds dans l’eau.
Soyons clair, ce ne sont pas de gros obstacles mais ils deviennent beaucoup plus difficile à aborder après 40 km de trail dans les pattes :-p
L’arrivée (la délivrance) se fait au niveau du complexe sportif de Le Folgouet où nous attendent le mari et les enfants de Delphine. (ainsi que la bière, les saucisses et les frites 🙂 🙂 )
Au niveau resultat les filles terminent le trail ensemble bras dessus bras dessous en 7H24 à la 445ème et 446ème position. Bravo à elles car en plus du défi physique il faut tenir mentalement car les 20 derniers km sont VRAIMENT dur.
Pour ma part je termine en 5H04 à la 30ème place. Content de la performance globale mais j’ai manqué de jus sur la fin du parcours. Il devait rester des traces du Glazig. 2 mois d’écart entre 2 trails de 55 km c’est peut être pas assez….
Place à la récup maintenant et à très vite »